T4 attaqué: qui a piégé qui ?

La Russie a exigé, via des canaux officiels, des explications au régime israélien pour avoir attaqué au missile l’aéroport militaire T4 au centre de la Syrie.

Selon Sputnik qui rapporte cette information, deux ministères régaliens, Défense et Affaires étrangères, auraient demandé des explications à Israël pour les huit missiles tirés dans la nuit de dimanche à lundi contre la base aérienne T4 située au centre de la Syrie, dans la province de Homs.

Après une confirmation de l’attaque par Damas et Moscou, le Pentagone a démenti toute implication, bien que le président américain ait menacé dimanche Assad de riposte cinglante, après des accusations sans fondement d’attaque chimique que le camp atlantiste a formulée contre l’armée syrienne à Douma.

Deux des ministres du cabinet israélien avaient eux aussi appelé les États-Unis à frapper Damas pour venger les « civils supposément gazés » par l’armée syrienne à Douma (Ghouta orientale), alors qu’Israël mène lui-même une sanglante répression contre les manifestations des Palestiniens de Gaza et qu’il en a tué déjà une trentaine, y compris des journalistes.

Toujours est-il que Sputnik rapporte les propos de Frantz Klintsevich, premier vice-président de la commission de la défense de la chambre haute du Parlement russe qui sont bien loin d’être tendres avec Israël: « Le renseignement russe et les institutions affiliées enquêteront sur cette frappe et ils collecteront des informations avant de les rendre publiques », a-t-il menacé. Et le député de poursuivre: « Il y a peu d’acteurs capables de lancer de telles frappes, peu d’acteurs capables de recourir à des attaques aux missiles de ce genre. En tout et pour tout, cinq ou six pays au nombre desquels figurent les États-Unis, l’Allemagne, la Grande-Bretagne. »

Israël s’est refusé à commenter ce communiqué conjoint du ministère russe de la Défense et des A.E. qui l’accuse d’avoir perpétré cette attaque. Celle-ci aurait fait 14 morts, selon une information relayée par des sources militaires syriennes. Cité par Sputnik, le porte-parole de l’armée israélienne Jonathan Conricus a dit ne pas vouloir commenter cette information. Selon Damas et Moscou, deux F-15 auraient été à l’origine de cette attaque qui a eu lieu depuis le ciel libanais. L’armée libanaise vient d’annoncer que simultanément au tir de missiles, quatre chasseurs israéliens auraient violé le ciel libanais juste avant cette attaque.

Une chose est sûre : Israël risque d’avoir à faire face à une riposte cinglante de la part de la Russie de Poutine qui a déjà promis ne plus tolérer de nouvelles provocations israéliennes. D’aucuns estiment qu’il y a là, les signes évidents des tensions entre les États-Unis et Israël: alors que les terroristes pro-Riyad de Jaysh al-islam ont commis l’attaque chimique pour provoquer une riposte atlantiste visant Damas, Israël a tenté de son côté d’y apporter sa contribution. Or, en reniant toute implication dans l’attaque contre T4, le Pentagone abandonne Israël à son sort.

parstoday

Publicités
Cet article a été publié dans Algérie, Chimique, Gaza, GB, Guerre, Israel, Liban, Orient, Palestine, Politique, Russie, Syrie, Terrorisme, UE, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour T4 attaqué: qui a piégé qui ?

  1. josephhokayem dit :

    A reblogué ceci sur Histoire militaire du Moyen-Orient.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.