Abou Kamal: les Hachd prêts à l’assaut

Le Hezbollah irakien (Kataëb Hezbollah) participera à la bataille pour la libération d’Abou Kamal, a annoncé le porte-parole des Brigades de ce mouvement, Jaafar al-Husseini.

« Les forces de la Résistance irakienne ont repris le contrôle d’al-Qaim, et ont fait échouer le plan américain visant à semer la discorde dans les rangs de la Résistance », a annoncé Jaafar al-Husseini, porte-parole de Kataib Hezbollah, lors d’une interview à la chaîne al-Mayadeen.

Évoquant la libération de la ville d’al-Qaim, le commandant a qualifié cette victoire de « grande réalisation » faite, grâce à la « présence » des forces de la Résistance de part et d’autre des frontières irako-syriennes.

« Cette victoire est importante, car elle fait capoter le projet américain du démembrement de l’Irak et partant de la Syrie. En effet, la libération d’al-Qaim a favorisé la jonction territoriale avec cette partie du sol syrien où les forces nationales sont en lutte contre l’ennemi commun, et ceci rend possible la coordination avec l’axe de la Résistance dans toute la région », a-t-il précisé.

Évoquant le fait que les États-Unis ont placé le Hezbollah irakien sur sa liste « terroriste », Jaafar al-Husseini, a déclaré qu’« être l’ennemi des Américains est une fierté ».

Présence US en Irak

S’agissant de la présence des militaires américains en Irak, l’intéressé revient sur la proposition controversée de la formation de l’armée irakienne par les Américains pour affirmer qu’une » telle idée est inadmissible pour le peuple irakien et partant pour les groupes de la résistance».

« Nous ne permettrons jamais aux militaires américains de rester en Irak. Il faut qu’ils se retirent. Car la présence militaire américaine dans la région ne servirait que leurs propres intérêts et ils sont aussi responsables de toutes les crises auxquelles sont confrontées les Irakiens »,  a insisté le porte-parole du Hezbollah irakien.

Les USA ne veulent pas d’une « Qaim libérée »

Le commandant a de même révélé que le gouvernement irakien est actuellement « sous pression » pour ne pas libérer la ville d’al-Qaim, une ville irakienne aux mains de Daech située dans l’ouest de la province d’al-Anbar.

Mais y a-t-il un lien entre la bataille pour la libération d’al-Qaim en Irak et celle d’Abou Kamal en Syrie? « Du point de vue stratégique, il faut lancer les deux offensives, de façon simultanée et coordonnée et, cela, sans aucune pause ».

Le porte-parole militaire du Hezobllah irakien a ensuite annoncé que la Résistance irakienne participera à l’opération de la libération d’Abou Kamal contre Daech en Syrie, car « c’est une région frontalière et l’un des principaux points de passage entre la Syrie et l’Irak » et c’est « par cette voie que des infiltrations terroristes pourront avoir lieu ».

parstoday

Publicités
Cet article a été publié dans Coalition US, Guerre, Hezbollah, International, Irak, Orient, Politique, Syrie, Terrorisme, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.