La Chine et la Russie unies contre l’OTAN

De l’avis des experts, l’organisation de manœuvres militaires conjointes entre la Russie et la Chine vise à montrer à l’Occident que la mer Baltique est située dans les eaux internationales et qu’elle n’appartient aux pays de l’OTAN.

Selon l’agence de presse iranienne Tasnim, les manœuvres conjointes de la Russie et de la Chine, baptisées « Joint Sea 2017 » ont commencé, le vendredi 21 juillet, en mer Baltique. Des navires et des marins chinois sont apparus pour la première fois dans cette partie du monde.

Les analystes occidentaux estiment qu’il n’est pas accidentel que Moscou et Pékin aient fait le choix de la mer Baltique pour organiser des exercices conjoints, puisqu’elle est considérée comme une source de tension entre la Russie et l’OTAN. Cependant, les experts russes affirment que les manœuvres « Joint Sea 2017 » ont pour objectif de rappeler que la mer Baltique fait partie des eaux internationales, et qu’elle n’est pas une mer fermée dans la zone d’influence de l’Alliance atlantique.

Les exercices navals russo-chinois se dérouleront en deux étapes : après les manœuvres estivales en mer Baltique, les militaires des deux pays effectueront des missions dans les mers d’Okhotsk et du Japon. La seconde phase des exercices se terminera à la mi-septembre.

Selon le ministère russe de la Défense, la phase active des exercices, qui se déroulera du 25 au 27 juillet dans la Baltique, prévoit notamment des exercices conjoints de défense anti-aérienne et anti-sous-marins.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré en juin dernier que les forces de l’Alliance atlantique suivraient attentivement les manœuvres de la marine russe près de la frontière des pays baltes, sans manquer de réclamer des éclaircissements au sujet des exercices militaires conjoints entre la Russie et le Belarus en septembre prochain.

L’expert militaire Viktor Litovkine, cité par Sputnik, a par ailleurs réitéré que les manœuvres conjointes de la Russie et de la Chine en mer de Chine méridionale, en Méditerranée et en mer Baltique montrent que l’OTAN n’est pas maître dans ces régions.

« Aujourd’hui les navires lance-missiles chinois ont pénétré pour la première fois en mer Baltique, qui est presque entièrement entourée par les pays de l’OTAN. Ces manœuvres constituent une gifle en plein visage assénée à l’OTAN et à Washington, une démonstration qu’ils n’exercent pas une domination hégémonique sur ce territoire », a-t-il dit, toujours cité par Sputnik.

presstv.ir

Publicités
Cet article a été publié dans Asie, Chine, Europe, International, Médias, OTAN, Politique, Russie, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s