«Daech a eu recours aux missiles téléguidés américains et israéliens»

Le numéro deux des Hachd al-Chaabi (Unités de mobilisation populaire), Abou Mahdi al Mohandes a annoncé que le groupe terroriste Daech a changé de stratégie en faisant recours, plus que jamais, aux missiles sophistiqués américains et israéliens.

Lors d’un entretien exclusif avec la chaîne arabophone Al Alam, Abou Mahdi al Mohandes a dit que Daech a récemment recouru aux missiles téléguidés et sophistiqués américains qui provenaient des pays arabes du golfe Persique et de la Turquie.

Le chef adjoint des Hachd al-Chaabi a affirmé que durant l’opération de libération de Mossoul, des milliers de forces de mobilisation populaire ont été tués ou blessés. « Une fois libérée entièrement la ville, les Hachd rendront sa gestion au gouvernement irakien », a-t-il ajouté réitérant que les Hachd ne sont pas liés à aucun parti politique.

Il s’est ensuite exprimé sur les Yézidis d’Irak qui sont, selon lui, un peuple opprimé  abandonné à son sort. « Les territoires où ils vivaient ont été envahis par des terroristes; des femmes et des enfants qui ont été enlevés sont confrontés à un destin horrible. Les Unités de mobilisation populaire irakiennes défendent les Yézidis », a ponctué le chef adjoint des Hachd al-Chaabi.

Abou Mahdi al Mohandes a précisé que les Hachd ne combattent pas Daech sur le territoire syrien mais dans les régions frontalières irako-syriennes.

« Nous avons d’abord libéré l’aéroport de Tal-Afar, nous sommes allés ensuite vers Sinjar et nous avons réussi à prendre en main le contrôle des chemins reliant la Syrie à l’Irak. La ville de Tal-Afar est désormais totalement encerclée et les Hachd s’apprêtent à la libérer », a-t-il expliqué.

« Les opérations sont en cours dans plusieurs axes et nous avons récemment libéré la localité d’al-Sekar qui est une région stratégique puisqu’en 2013 les convois de terroristes étaient entrés depuis la Turquie et la Syrie en Irak pour envahir Mossoul et certaines parties des provinces d’al-Anbar et de Salaheddine, mais nous avons maintenant coupé la principale voie d’approvisionnement des terroristes et nous allons dans les jours à venir nettoyer cette région », a poursuivi le chef adjoint des Hachd.

En réaction aux mises en garde américaines avertissant les Hachd de tout rapprochement des frontières syriennes, Abou Mahdi al-Mohandes a rappelé à Washington que la Syrie n’était pas une province des États-Unis et que cela ne lui donc concerne pas.

presstv.ir

Publicités
Cet article a été publié dans Guerre, Hachd al-Chaabi, International, Irak, Israel, Orient, Pays du Golfe, Politique, Syrie, Terrorisme, Turquie, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s