Corée du Nord: la Chine demande l’aide de la Russie

Cette annonce intervient après que Pyongyang a fait savoir qu’elle était prête à répondre par le « nucléaire » à toute attaque nucléaire qui la viserait.

Il faut « apaiser au plus vite la situation ». C’est en tout cas ce qu’a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi à son homologue russe Sergueï Lavrov, en référence au regain de tension entre la Corée du Nord et les Etats-Unis depuis plusieurs jours. « L’objectif commun de nos deux pays est de faire revenir toutes les parties à la table des négociations », a-t-il indiqué.

Cet appel intervient à l’heure où les relations entre la Corée du Nord et les Etats-Unis sont extrêmement tendues. Le président américain Donald Trump a promis de « traiter » le « problème » du programme nucléaire nord-coréen et annoncé qu’un porte-avions américain faisait route vers la péninsule coréenne.

Vers un sixième essai nucléaire

La Corée du Nord est prête à « répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire de notre façon », a répliqué le N.2 du régime samedi à Pyongyang. Il s’exprimait avant une parade militaire organisée pour le 105e anniversaire de la naissance du fondateur du pays, Kim Il-Sung.

« La Chine est prête à se coordonner étroitement avec la Russie afin de contribuer à apaiser la situation sur la péninsule et encourager les parties concernées à reprendre le dialogue », a indiqué vendredi soir le chef de la diplomatie chinoise. Wang Yi fait allusion aux pourparlers à Six (Corées, Japon, Russie, Chine et Etats-Unis) interrompus depuis des années.

« Empêcher la guerre et le chaos sur la péninsule est conforme aux intérêts communs » de Pékin et de Moscou, a-t-il souligné. Selon de nombreux observateurs, la Corée du Nord pourrait procéder samedi à un nouveau tir de missile balistique ou même à son sixième essai nucléaire, tous deux interdits par la communauté internationale.

lexpress.fr

États-Unis et Corée du Nord

Le Ministre russe Sergueï Lavrov appelle à envisager sérieusement l’attaque américaine contre la Corée du Nord tass.com

La situation sur la péninsule coréenne s’est encore détériorée au début de l’année dernière lorsque Pyongyang a mené un test nucléaire et a ensuite lancé un missile balistique avec un satellite terrestre artificiel. En septembre 2016, la Corée du Nord a effectué un autre test nucléaire et a réalisé plus de 200 lancements de missiles tout au long de l’année. De tels lancements se sont poursuivis cette année. Après un autre test semblable au début de mars, le commandement du contingent américain en République de Corée a annoncé qu’il avait commencé à déployer les systèmes de défense aérienne THAAD dans ce pays malgré les objections de Moscou et de Pékin.

Les États-Unis ont déclaré à maintes reprises récemment qu’il envisageait toutes les options possibles en ce qui concerne la Corée du Nord. Le 9 avril, il est devenu connu que le Commandement du Pacifique des États-Unis avait envoyé une flotte dirigé par le porte-avions USS Carl Vinson vers la péninsule coréenne. Cependant, selon le chef du Pentagone James Mattis, cette nouvelle orientation ne résulte pas de raisons particulières. tass.com

Publicités
Cet article a été publié dans Asie, Chine, Corée du nord, International, Japan, Politique, Russie, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s