#Alerte. La Russie se réserve désormais le droit de réagir à des frappes US en Syrie

La question de savoir pourquoi les missiles sol-air n’ont pas été utilisés. La réponse est que la Russie agit agissait dans le cadre du mémorandum. Maintenant c’est –OK !


Neuf civils tués dans la frappe US contre la base de Shayrat

Selon un vice-président de la commission de la défense du parlement russe, la suspension du mémorandum avec les États-Unis sur la prévention d’incidents aériens en Syrie permettra à la Russie de réagir opportunément à des menaces américaines, à l’instar de leur frappe sur une base syrienne.

En réponse à l’attaque contre une base aérienne en Syrie, Moscou a suspendu le mémorandum russo-américain sur la prévention des incidents et la garantie de la sécurité des vols au cours de l’opération en Syrie. en réponse à l’attaque contre une base aérienne en Syrie.

«  Cette décision est absolument logique  : à présent, beaucoup se posent la question de savoir pourquoi les missiles sol-air n’ont pas été utilisés. La réponse est que la Russie agit agissait dans le cadre du mémorandum. La sortie du de ce mémorandum permettra de réagir opportunément à différentes des menaces différentes, concernant notamment nos aérodromes et nos unités se trouvant dans ce pays  », a déclaré à Sputnik Iouri Chvytkine, vice-président de la commission de la défense de la Douma (chambre basse du parlement russe).

«  Je pense que les États-Unis, conscients de la puissance de l’armée d’Assad et de la Russie, ont ainsi essayé d’inverser la situation et de montrer qu’ils n’étaient pas à négliger  », a ajouté le député.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les États-Unis ont tiré des missiles de croisière sur une base gouvernementale syrienne. Selon le Pentagone, 59   missiles ont été lancés depuis des navires de la marine américaine, tuant sept personnes, dont deux civils. La frappe a visé l »aérodrome de Shayrat qui serait « directement lié »  à l’attaque chimique sur Khan Cheikhoun, selon l »administration américaine.

fr.sputniknews.com

Syrie, le sang contre le sang

Capture d’écran 2017-04-07 à 11.45.30.png

Donald Tump a frappé.

Ses menaces, il les a mises a exécution. Avant même toute confirmation de la responsabilité attribuée à Bachar-el-Assad de l’attaque qui a meurtri et endeuillé une fois encore la Syrie.

Pour un Président qui n’a cessé de revendiquer la souveraineté de son pays sinon celle d’autres, le résultat se connaît.

Il vient de bafouer celle de la Syrie.

Que cet homme ait été perçu comme imprévisible reste un euphémisme. Le voici lancé à l’attaque pour verser le sang contre le sang.

L’avenir qu’il semblait promettre au Moyen-Orien n’a plus rien de paisible. On est loin de la romance quand bien même elle était susceptible d’être perçue.

Pour le reste, à un mois de la fin de son mandat, François Hollande s’exprime. Et pendant ce temps-là, la France se prépare à sa succession…

voix.blog.tdg.ch Hélène Richard-Favre

Publicités
Cet article a été publié dans Guerre, International, Orient, Politique, Russie, Syrie, USA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour #Alerte. La Russie se réserve désormais le droit de réagir à des frappes US en Syrie

  1. SOUMAHORO SÉIDOU dit :

    Quand on s’appelle Trump,cela ne signifie pas qu’on doit se tromper dangereusement sur la réalité des évènements qui engagent l’avenir même de l’humanité.La crise syrienne n’est pas un sujet qu’il faut traiter avec émotion,mais avec raison tant il délicat.Les frappes américaines contre la Syrie sont une grossière faute qui risque de conduire à une escalade militaire entre la Russie et les États-Unis, ce qui aurait pour conséquence de plonger le monde dans une période sombre à l’issue incertaine.Je pense qu’il serait raisonnable d’éviter de tels actes dans l’avenir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s