Chars de la Bundeswehr en Lituanie: la presse évoque la «dissuasion» de la Russie

ger-27

Vendredi, l’Allemagne a envoyé ses chars en Lituanie et ce dans le cadre du renforcement de la présence de l’Otan en Europe de l’Est. Et pendant que certains médias pointent l’événement historique, d’autres mettent en garde contre le «retour à la folie de la guerre froide».

La presse allemande qualifie de mission de « dissuasion » de la Russie l’envoi de chars de la Bundeswehr en Lituanie.

Vendredi, plusieurs dizaines de matériels de combat allemands, dont 20 véhicules de combat d’infanterie Marder et six chars Leopard 2, sont arrivés en Lituanie pour être stationnés à 100 km de la frontière avec la Russie. En outre, 450 soldats de la Bundeswehr seront déployés dans ce pays balte.

« Ainsi, l’accumulation des forces allemandes est complétée, la semaine prochaine nous pourrons passer aux exercices », a déclaré Torsten Stefan, représentant de la Bundeswehr, cité par l’hebdomadaire Stern.

Rappelons que le renforcement du flanc oriental de l’Otan a été concerté par les pays membres à l’été 2016. Dans le cadre de cette initiative, quatre bataillons de l’Alliance doivent être déployés en Pologne ainsi qu’en Lituanie, en Estonie et en Lettonie.

« Ainsi, l’Otan envisage de renforcer son flanc oriental et dissuader la Russie », écrit le Stern.

Cet événement n’a par ailleurs pas échappé aux médias autrichiens. « Vendredi s’est déroulé un déplacement historique de troupes. Pour la première fois depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, des chars allemands ont été envoyés vers la frontière russe », indique le portail oe24.at.

L’éditorialiste de Der Spiegel Jacob Augstein s’inquiète pour sa part de ce genre de « dissuasion » et de la réémergence du lexique de l’époque de la guerre froide.

« Est-ce possible que la folie de la guerre froid soit de retour ? Réfléchira-t-on prochainement dans la catégorie de la « destruction mutuelle assurée » ? », écrit le journaliste. Dans les pays Baltes, la Bundeswehr envisage d’« effrayer la Russie », les autorités allemandes envisagent d’augmenter les dépenses de sécurité et les médias s’interrogent sur la prochaine apparition d’une bombe atomique en Allemagne.

« Nous envisageons d’investir des milliards dans des armes dont le seul objectif est notre auto-suicide. On aurait mieux fait de s’interroger sur pourquoi à l’époque l’URSS n’avait-elle pas envahi Berlin-Ouest. Juste qu’elle ne le voulait pas », souligne Jacob Augstein.

fr.sputniknews.com

Publicités
Cet article a été publié dans Allemagne, Europe, International, Médias, OTAN, Politique, Russie, UE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s