Le lieutenant-général Sergueï Rudskoï : la «route de la mort» libérée par l’armée syrienne

syrie-63

L’armée syrienne a libéré la route stratégique du Castello, considérée par de nombreux médias comme la «seule voie» pour fournir de l’aide humanitaire à Alep. Dans la ville, les unités du génie s’emploient à reconstruire les infrastructures vitales.

«À la suite des actions efficaces menées par les forces gouvernementales syriennes, la route du Castello est maintenant complètement libérée. Ainsi, il n’y a plus aucun obstacle à l’acheminement de l’aide humanitaire à la population d’Alep», a annoncé le 30 novembre le lieutenant-général Sergueï Rudskoï, chef du Commandement opérationnel des Forces armées russes.

L’annonce de la libération de la route a également été exposée par Vitali Tchourkine, l’ambassadeur de la Russie aux Nations unies : «Suite aux récents développements, la route du Castello peut être utilisée pour les livraisons d’aide à Alep-Est sans aucune restriction, négociation spéciale ou accord. Dès lors que les travailleurs humanitaires sont prêts, ils peuvent utiliser la route.»

La route stratégique du Castello, qui reliait les quartiers d’Alep occupés par la rébellion à la Turquie, a été surnommée «la route de la mort» par les médias occidentaux. Le contrôle de cet axe était cité comme l’un des principaux obstacles pour l’acheminement de l’aide humanitaire dans Alep.

Des unités du génie déjà en action dans les quartiers libérés

Selon le ministère russe de la Défense, la situation dans les zones d’Alep reconquises par le gouvernement syrien est terrible. En quittant les quartiers, les rebelles ont saboté les systèmes de communication et autres infrastructures vitales, laissant les civils sans eau ni électricité.

Le lieutenant-général Sergueï Rudskoï a indiqué que des unités du génie de l’armée syrienne ont «immédiatement» commencé à déminer la zone. Le ministère russe de la Défense a également précisé que des militaires russes avaient été déployés pour réparer les infrastructures vitales.

Selon le responsable militaire russe, le service public d’approvisionnement en eau a déjà été remis en marche dans certains quartiers. Le ministère russe a ajouté qu’il cherchait à fournir des installations pour permettre un retour à une vie paisible le plus tôt possible.

Sergueï Rudskoï a par ailleurs précisé : «En réponse à une demande des autorités syriennes, des spécialistes du ministère russe de la Défense examineront les zones de production et d’entrepôt d’armes chimiques dans les districts d’Alep libérés des terroristes.»

Ces deux derniers jours les forces gouvernementales syriennes ont beaucoup progressé à travers les quartiers libérés des djihadistes à Alep.

francais.rt.com

Publicités
Cet article a été publié dans Guerre, International, Orient, Politique, Russie, Syrie, Terrorisme, Turquie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s